Un nouveau traitement réduit la douleur chez les patients atteints de fibromyalgie

 

Dans un article publié dans le Journal of Novel Physiotherapies, des chercheurs du Centre de recherche en optique et photonique (CEPOF), du Centre de recherche, d’innovation et de diffusion (CEPID), qui bénéficie du soutien de la Fondation de soutien à la recherche scientifique de la État de São Paulo (FAPESP), décrivent l’application concomitante de laser et d’échographie pendant trois minutes sur la paume des patients atteints de fibromyalgie, dans le cadre d’un traitement comportant au total 10 séances deux fois par semaine.

* Photographie de la FAPESP.
“Il y a deux innovations dans la même étude: celle de l’appareil et celle du protocole de traitement”, explique Antônio Eduardo de Aquino Junior, chercheur à l’Institut de physique de São Carlos (IFSC) de l’Université de São Paulo (USP). ), au Brésil. , et l’un des auteurs de l’article, qui ajoute: “En effectuant l’échographie et l’émission laser communes, nous avons pu normaliser le seuil de douleur du patient”. “Pendant ce temps, le traitement sur la paume des mains est opposé au type de soins actuellement dispensé, fortement concentré sur les points douloureux”, ajoute-t-il.

Dans le cadre de cette étude, dirigée par Vanderlei Salvador Bagnato, professeur et directeur de l’IFSC-USP, 48 femmes âgées de 40 à 65 ans ayant reçu un diagnostic de fibromyalgie ont été divisées en six groupes de huit. Trois groupes ont reçu des émissions laser, des ultrasons ou une combinaison d’ultrasons et de laser dans la région du muscle trapèze. Dans les trois autres groupes, le traitement était axé sur la paume des mains.

Les résultats ont montré que le traitement effectué sur les mains était plus efficace pour les trois types de techniques et que le traitement associant laser et ultrasons générait une amélioration significative chez les patients. L’évaluation des résultats de chaque type d’application était basée sur des protocoles tels que le questionnaire sur l’impact de la fibromyalgie (FIQ) et l’échelle visuelle analogique (EVA).

Dans la comparaison entre l’échographie, le laser et l’échographie appliquée au muscle trapèze, une différence de pourcentage de 57,72% a été enregistrée pour l’amélioration de la fonctionnalité et de 63,31% pour la réduction de la douleur en faveur du groupe des ultrallaser. Pendant ce temps, dans la comparaison entre le traitement dans le muscle trapèze et dans la paume des mains avec ultraskin, il y avait un pourcentage de différence de 75,37% dans la réduction de la douleur en faveur du traitement axé sur la paume des mains.

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *